Cette année, toujours pas satisfaite de ce que je propose aux élèves, j'ai réorganisé ma progression àl'Intiation des 6èmes à  l'Education aux Médias et à l'Information (EMI)*.

Je souhaitais y réintégrer le classement des documents papier que j'avais laissé tomber l'an passé, poursuivre un travail avec le document de collecte (ce sera une biographie sur Victor Hugo). En furetant sur le web (on peut également utiliser le terme plus précis de sérendipité :oD) j'avais été très intéressée par le travail de Claire Cassaigne de fenetresur, celui de Marie de Docabord, ceux d'Hélène, Aline et Marion présentés sur Doc pour Doc et sur leurs blogs. Vous retrouverez donc ici des reprises partielles et ou totales de leurs séances réaménagées à ma façon, et je les remercie infiniment de leurs partages.

Voici donc ma progression (ou plutôt un extrait de celle de Fenêtresur):

 Modalités générales :

  • niveau : classe de 6°
  • effectif : demi-classe
  • durée : 7 séances (6 séances + 1 séance révision/évaluation) de septembre à décembre, toute les semaines.
  • lieu : CDI/ salle informatique

Déroulement et objectifs :

6 séances + 1 séance révision /évaluation

  • séance 1 : Présentation du CDI / Se repérer au CDI (fait semaine 39)
  • séance 2 : Identifier des documents (fait semaine 40)
  • séance 3 : Classements au CDI (fait semaine 41)
  • séance 4 : Rechercher dans la base du CDI avec PMB
  • séance 5 : Rechercher des informations sur Internet – 1
  • séance 6 : Rechercher des informations sur Internet – 2
  • séance 7 : révisions / évaluation

Dans un premier temps, ayant demandé aux élèves de prévoir une chemise pour les cours au CDI je leur ai distribué des pages de garde, une pour la chemise cartonnée (EMI_Page_De_Garde_Dossier), une autre(6_EMI_Page_De_Garde) pour la pochette de l'année de 6ème (une simple feuille A3 pliée en 2). Ces pages de garde sont écrites en police Open Dyslexic, l'illustration provient du site de Frédérique Yvetot avec sa gentille autorisation. 


* Pourquoi EMI ? Des réponses à lire ici, et ici et . Mais attention ce sujet est encore un des multiples débats qui fait avancer notre métier et nos pratiques ...