Avec la reprise, une sollicitation attendait (ou pas) les professeurs-documentalistes de l'académie.

En effet pendant les vacances, le service TICE du rectorat a invité les chefs d'établissement à se pencher sur la problèmatique des dérives possibles du phénomène spotted sur Facebook (dérives dont je n'ai pas trouvé traces pour le moment, n'hésitez pas à me les indiquer si vous les connaissez) et dans son courrier a évoqué les séquences proposées par le documentaliste aux classes.

Aprés avoir été ravie de voir que l'on me sollicitait pour ce genre d'action qui m'intéresse et me semble-t-il nous concerne effectivement en tant que prof-doc. J'ai également été perplexe devant le procédé et parce que là, encore, on parle des dangers d'internet et non pas d'une éducation à ,  et déçue par le fait qu'une fois de plus nous sommes documentaliste et non pas professeur-documentaliste. Nous retrouvons là un certain nombre des ingrédients du questionnement qui agite notre profession ... Le débat est toujours possible, j'ai finalement opté pour le pragmatisme et l'envie de m'appuyer sur cette occasion pour essayer de mettre en place des formations au sein du collège.

N'ayant pas encore repris la direction du collège car étant en stage, j'ai choisi de  préparer le sujet en partageant mes réflexions avec d'autres :o). A lire l'article de  Docs pour Doc (Merci infiniment pour ce travail) et le pinterest des séances sur l'Identité numérique. 

 

 Cette sélection m'a en particulier permis de découvrir la trés intéressante présentation prezi de DocAndCie sur l'identité numérique.